Les Chroniques de Khëradön, tome 1 : L’éveil du roi, de Chris Debien.

• Quatrième de couverture :
Au royaume des Terres tranquilles, tout n’est qu’harmonie.

Mais la reine meurt bientôt en donnant naissance à un fils, Luther. Le roi, fou de douleur, fait alors appel à la magie noire pour la ramener d’entre les morts. Mais il bouleverse ainsi un équilibre ancestral et provoque la colère des forces magiques les plus terrifiantes.

Désormais, une épouvantable malédiction pèse sur la descendance des Khëradön : Luther, l’héritier, devra l’affronter, seul. En grandissant, Luther devient un être singulier, constamment tiraillé entre l’Eclat et l’Obscure, entre la magie blanche et la magie noire. Le jeune roi doit trouver sa véritable voie, aidé par son fidèle magicien, Arax, et par la belle Maë, dont il est éperdument amoureux.

Cependant, ce chemin est dangereux, infesté de créatures maléfiques et jalonné de batailles.Luther devra payer le prix fort pour son salut et celui de son peuple. 
(Résumé tiré du blog officiel des Chroniques de Khëradön : here)
 
• Un petit mot sur l’auteur :

Fasciné par les mondes imaginaires, Chris Debien, revendique à travers ses écrits l’influence d’auteurs tels que JRR Tolkien (Le Seigneur des Anneaux), F Herbert (Dune) ou encore M Moorcock (Elric le Nécromancien). Après avoir aiguisé ses armes scénaristiques dans le jeu de rôle en collaborant à la mythique revue Casus Belli, puis avoir fait un détour par le thriller et la science- fiction, Chris Debien revient à ses premières amours : l’Heroïc-Fantasy. Inspiré autant par le cinéma que par la littérature fantastique, il développe une écriture baroque et singulière où s’entremêlent scènes épiques et cheminements intimes pour des aventures empreintes d’une grande humanité.

• Les plus :
– Un tout autre style, que les autres auteurs de fantasy (Explications dans « En général »)
– Des personnages auxquels on s’attache.
– On rentre dans l’histoire dès le début.

• Les moins :
– Il y a vraiment des personnages qui m’ont agacés. Mais bon, c’est dans l’histoire.
– Pas pour les trop jeunes, il y a assez de sang, ça ne m’a pas gêné tant que ça. Bien que à des moments, c’est très… détaillé ?

• En général :
Un livre très guerre, batailles médiévales, qui vous fait vivre dans un monde magique, fait de chevaliers, et autres créatures bizarres aux pouvoirs tous plus étranges les uns que les autres.
L’auteur n’a pas fait un « bon » monde, avec des créatures gentilles, et des princes et princesses qui réussissent tout le temps. Ma première impression que j’ai eu, c’est que le mal règne presque en maître sur les Terres Tranquilles ! Chris Debien, nous mets directement dans une ambiance de morts et maléfices. Les détails des batailles montre bien la violence des créatures maléfiques.
Trahison, amour et amitié s’entremêlent durant ce court livre, à chaque instant on se demande ce qu’on va trouver la page d’après. J’ai été emporté dans les Terres Tranquilles, qui sont, malgré leur nom, pas très tranquilles, et j’ai voyagé avec Luther, Arax, Maë et tout les autres.
Le premier livre se finit sur une touche avec beaucoup de suspense, je peux déjà vous dire, qu’il faut avoir le deuxième livre avec soi, car moi, je ne l’ai pas, et je reste sans voix devant les dernières lignes de ce livre, le destin de tous les personnages sont en suspens, et je veux savoir la suite !

• Note :
6.5/10

Publicités

2 réflexions sur “Les Chroniques de Khëradön, tome 1 : L’éveil du roi, de Chris Debien.

Laisse ta trace

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s